La Grande Guerre évoque le Poilu de Verdun, les taxis de la Marne, parfois les « As »… Plus rarement la Marine.

Pourtant son rôle fut important : à l’orée du conflit, quand il s’agissait de garantir la maîtrise de la Méditerranée pour assurer le transport des troupes d’Afrique du Nord sur le théâtre métropolitain, mais tout autant à ses moments décisifs. Les canons de marine viendront ainsi suppléer le léger canon de 75 pour assurer la défense de Paris, permettre la victoire de la Marne et de Verdun.

Pour clore le conflit, l’apport de la Marine sera tout aussi essentiel : c’est en développant des moyens de lutte ASM – une aéronautique navale notamment – qu’elle pourra s’assurer la maîtrise de l’Atlantique face aux U-boote, sécuriser les flux logistiques et assurer ainsi le passage des troupes américaines sur le Vieux Continent. Rethondes est donc non seulement une victoire interalliée, mais avant tout interarmées.

 

Laissez un commentaire:

*

Your email address will not be published.